L’assouplissement ne veut pas dire relâchement !

Après deux ans à vivre de décret en décret renouvelé à tous les « 10 » jours et voir nos libertés fondre comme neige au soleil, voilà que depuis le 12 mars dernier, plusieurs assouplissements semblent pointer vers une vie normale. Fini l’isolement ! Le passeport COVID (vaccinal) est retiré et nous pouvons jouir d’une vie sociale à nouveau. Retour aux gyms, dans les restos, dans les
cinémas, les bars, les églises et j’en passe ! Le printemps est une période où la nature renaît et nous avons l’impression avec tous ces assouplissements de revivre. Certains seraient peut-être mêmes prêts à crier victoire, mais « l’assouplissement ne veut pas dire pour autant relâchement ».

À tort ou à raison, la guerre en Ukraine est devenue l’actualité de tous les jours et, elle attire l’attention de la planète. Elle est maintenant omniprésente aux points que la COVID semble avoir disparu soudainement, de la même manière qu’elle avait fait son entrée en scène. À travers ces gestes de prestidigitation planétaire que nous offre l’élite mondiale et les médias de masse, nos gouvernements en profitent afin de faire adopter des lois importantes qui brimeront davantage nos libertés, introduisant sournoisement la mise en œuvre d’un éventuel crédit social comme celle que vivent les Chinois. Depuis la COVID et maintenant depuis que les bombes tombent en Ukraine, différentes lois ont été adoptées et d’autres sont actuellement en pourparlers.

• Projet de loi C-3 adopté : loi interdisant de « provoquer la peur » pour empêcher l’accès aux soins de santé.
• Projet de loi C-6 adopté : loi interdisant les thérapies de conversion.
• Projet de loi C-11 : projet de loi sur la censure Internet, soumettre Internet à la réglementation du CRTC.
• Projet de loi C-36 : projet de loi pour contrer les « discours haineux notamment celui propagé en ligne. Ce projet de loi qui est en fait mort au feuilleton à cause du déclenchement des élections l’an dernier, mais sera certainement ravivé prochainement.
• Projet de loi S-233 : loi concernant l’élaboration d’un cadre national sur le revenu de base garanti suffisant.
• Projet de loi 15 : loi modifiant la loi sur la protection de la jeunesse et d’autres dispositions législatives/Primauté parentale (loi provinciale)
• Projet de loi 6 : loi édictant la Loi sur le ministère de la Cybersécurité et du numérique modifiant d’autres dispositions. / Identité numérique (loi provinciale)

L’assouplissement ne veut pas dire relâchement !

Nous vivons certes un sursis en matière d’assouplissement, mais ne soyons pas dupe et vite à oublier le passé et surtout la manière dont nos gouvernements agissent, afin d’en arriver à asservir la population, en retranchant spécifiquement nos valeurs chrétiennes, et ce, à travers diverses lois telles qu’énumérées précédemment.

Un piège se pointe à l’horizon et ce piège est le suivant : « Lorsque tout semble revenir à un semblant de normalité, nous en venons malheureusement à oublier le passé, baisser la garde, cesser d’être à l’affût de loi qui en viendrait à restreindre nos droits et à insidieusement accepter une nouvelle réalité qui nous retirerait des libertés importantes et fondamentales ». Nous en venons même à soustraire Dieu de l’équation, alors qu’au sommet de notre crise, nos cœurs se tournaient vers lui. Dieu devient ainsi comme un bouton de panique que l’on utilise plutôt qu’un ami que l’on favorise.

Aujourd’hui, je souhaiterais vous appeler à la vigilance. Ne rentrez pas dans ce piège ! Le gouvernement a annoncé des assouplissements certes… Il a suspendu le passeport COVID (vaccinal) c’est vrai ! Cependant, sachez que ce n’est
qu’une suspension pour mieux revenir cet automne. Ma prière est que dans ce sursis nous saurons bien nous préparer et ne pas tenir pour acquis que tout soit terminé. Ce n’est pas le cas, bien au contraire. Les lois sur lesquelles nos gouvernements travaillent méritent toute notre attention ! En terminant, j’espère du fond de mon cœur que l’église sera proactive et qu’elle aura un plan d’action pour le futur et que ce plan l’amènera à se lever et à briller pour la cause de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ !

Ce n’est surtout pas le temps de se relâcher !

J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.
2 Timothée 4 :7